Alternative NATURE

20 mai 2012

Le blog déménage...

Quitte à redémarrer de 0, autant le faire à fond.. Et comme j'ai envie de tester Wordpress, c'est le moment !

Les anciens Post resteront visibles ici, mais à partir du 20 mai RDV

ici  http://alternativenature.wordpress.com

Vous me suivez ?

Posté par vale06 à 23:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


19 mai 2012

2 petites recettes de saison..

Manque de soleil, fin de l'hiver, on a envie d'avoir meilleure mine.. Et si on pensait à l'HE (Huile Essentielle) de Carotte ? Avec sa jolie couleur ambrée et ses propriétés (voir le post sur les HE de base) elle est le partenaire idéal en ce moment ! Je vous ai dit être une amoureuse des matières 1ères simples, voici 2 recettes pour débuter très facilement.

 Huile bronzante (recette de C. et L. Clergeaud):

- 50 ml d'HV (Huile Végétale) de Sésame

- 50 ml d'HV d'Avocat

- 50 ml d'HV de Jojoba

- 50 ml d'HV d'Olive

- 6 gouttes d'HE de Carotte

- 6 gouttes d'HE de Petit Grain

Mixer simplement les ingrédients ensemble. Appliquer quelques gouttes sur l'ensemble du visage et du cou. Ce mélange se conserve plutôt bien car il ne contient pas d'eau. Si possible mettre votre mélange dans un contenant opaque, ou conservez le à l'abri de la lumière. Elle est, avec une trop forte chaleur, l'ennemie des huiles qu'elle rancît.

Les auteurs ont créé une synergie de plusieurs HV, permettant d'additionner leurs propriétés (ex. le Jojoba possède une légère protection contre les UV). Mais vous pouvez réduire leur nombre, en utiliser d'autres suivant les besoins de votre peau, voir n'utiliser qu'une seule huile selon ce dont vous disposez. C'est l'avantage des cosmétiques "home-made" ils sont déclinables ! Une seule obligation, respectez les proportions, surtout celles des HE.

Vous préférez une texture "beurre corporel" plutôt qu'huile ? Autre variante:

Creme bronzante (recette de C. Clergeaud)

- 80g de Beurre de Karité 

- 30g de Beurre de Cacao

- 4 gtes d'HE de Carotte

- 4 gtes d'HE de Lavande Vraie

Mettre les beurres dans un récipient au bain-marie (jamais directement sur le feu, cela altèrerait certaines substances par une chaleur trop forte) et faire chauffer doucement. Quand les beurres sont fondus, retirer du bain-marie. Mélanger doucement en laissant refroidir un peu. Lorsque votre préparation est tiédie, ajouter les HE. Mettre en pot et respectez les conditions de conservation de la recette précédente.

Ici encore vous pouvez varier les beurres. Dans la recette, l'ajout de beurre de Cacao "solidifie" le mélange. Il fondra moins vite que du beurre de Karité seul. Et si il est de très bonne qualité, donc non désodorisé, il ajoutera une douce note de chocolat à votre crème !

Posté par vale06 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2012

Quelques HE de base

Article en cours de construction.

La liste des HE est longue.. Des centaines existent, des plus courantes (lavande, citron..) aux plus précieuses (la rose, si chère, car il faut en moyenne 4 tonnes de pétales, soit environ 1 hectare de rosiers pour obtenir 1 kg d'HE !!), des "locales" aux plus exotiques..

Elles ont toutes en commun une concentration très élevée en substances actives, qui mal utilisées peuvent s'avérer très dangereuses. Certaines sont interdites aux enfants, aux femmes enceintes.. Merci de lire la catégorie "mises en garde" de ce blog. Renseignez vous le plus possible avant d'utiliser une HE la première fois.

Mais si toutes ont leurs propriétés et sont utiles en aromathérapie, toutes ne sont pas utiles en cosmétique.

Je vais tenter de vous détailler les plus utilisées et leurs propriétés. Vous pourrez ainsi les choisir suivant vos besoins, votre type de peau.. Et en choisir quelques unes pour débuter.

Bois de rose (Aniba Rosaeodora) : principe actif essentiel Linalol (jusqu'à 95%)

Obtenue par distillation des copeaux du cœur du tronc de ce grand arbre du bassin amazonien, elle devient malheureusement rare à cause d'une déforestation excessive. Elle est excellante en cosmétique: elle est raffermissante, astringente, adoucissante, cicatrisante, elle régénère le tissus cutané.. Vous l'utiliserez dans vos soins contre les vergetures, pour son action anti-rides, en cas de peau fatiguée, irritée ou sèche. Elle serait également un bon répulsif contre les moustiques, et un calmant du système nerveux, ce qui ne gâche rien !

Carotte (Daucus Carrota): Principes actifs essentiels Carotol (70%), Daucène, Daucol. 

Cette HE dorée au parfum sucré est obtenue par distillation des graines de carotte sauvage. Elle est très utile en cosmétique, particulièrement dans les soins anti âge. Elle tonifie, améliore l'élasticité de la peau, combat le vieillissement prématuré, les tâches de vieillesse. Elle atténue les cicatrices. Anti-rides puissant, elle régénère et revitalise l'épiderme. Vous l'utiliserez aussi en cas d'acné, de crevasses, de couperose ou de peau terne. Et en plus elle donne bonne mine grâce à sa couleur !

Ciste Ladanifère (Cistus Ladaniferus): principes actifs essentiels Alpha pinène, Camphène

Elle a une composition très complexe, ce qui en fait une HE très active en cosmétique. Elle combat le vieillissement cutané, vous l'utiliserez donc pour les peaux matures et relâchées. Elle est aussi cicatrisante, astringente, hémostatique, et particulièrement efficace en cas de couperose. Associée à l'HE de Géranium et celle de Petit Grain, elle sera excellente en soin des peaux grasses. Seul bémol son odeur puissante et reconnaissable, qui dérange certaines. Et attention à sa qualité, car elle est parfois falsifiée avec de l'HE de Therebentine !

Citron (Citrus Limonum): principes actifs essentiels Limonène (60-80%), Gamma terpinène (5-15%)

Geranium Rosa (Pelargonium Asperum): principes actifs essentiels Géraniol, Citronnellol, Formiate de citronnellyle

Hélichryse Italienne ou Immortelle (Helichrysum Italicum): principes actifs essentiels Béta diones: Italdiones 1 et 2

Lavande Vraie ou Officinale (Lavendula Angustifolia ou Vera): principes actifs essentiels Linalol, Acétate de linalyle

Menthe poivrée (Mentha Piperita): principes actifs essentiels Menthol, Menthone

Palmarosa (Cymbopogon Martinii var. Motia): principes actifs essentiels Géraniol (70-80%), Formiate de géranyle, Acétate de géranyle

Petit Grain (Citrus Aurantium ssp Aurantium (feuilles)) = Oranger amer = Bigaradier (feuilles) : principes actifs essentiels Linalol, Geraniol, Terpineol, Acétate de linalyle

Romarin Officinale Verbénone (Rosmarinus Officinal Verbénone) (ATTENTION différent du Romarin Officinale Cinéole, plus utile dans la pharmacie familiale qu'en cosmétique): principes actifs essentiels Verbénone (15-35%), Camphre (- 15%)

Rose (Rosa Damascena): principes actifs essentiels Géraniol, Nérol, Linalol, Farnésol, Damascénone

Tea Tree (Melaleuca Alternifolia): principes actifs essentiels Paracymène, Terpinène 1 ol 4, Terpinène

Ylang Ylang (Cananga Odorata): principes actifs essentiels Linalol, Acétate de géranyle, Acétate de benzyle

 

Posté par vale06 à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2012

L'huile d'Argan: l'or marocain !

En amoureuse des matières 1ères nobles, j'ai l'énorme chance d'avoir un oncle qui habite au Maroc. À Essaouira plus exactement, donc en pleine zone productrice de cette précieuse huile. Lors d'un séjour chez lui, j'avais fait de la prospection, pour trouver un partenariat pour ma boutique. Car une bonne partie de l'huile cosmétique est fabriquée par de très grosses sociétés, tenues principalement par des étrangers.. Je voulais de l'huile artisanale ! Produite par des marocains. J'avais fini par trouver une petite entreprise familiale marocaine, faisant une huile d'Argan (cosmétique) de très haute qualité. J'ai travaillé avec eux jusqu'à la fermeture, et ai été comblée par leur travail. Qui lui perdure ! Et que j'ai envie de partager.

Je vais donc tenter de vous faire découvrir en détails et apprécier cette huile fabuleuse, et essayer de revenir sur quelques idées reçues la concernant... on lit en effet beaucoup de choses sur l'Argan, des plus censées aux plus farfelues ! Et surtout, je vais vous parler de marocains passionnés par leur huile, et donc passionnants !

L'Arganier: Argana Spinoza :

               arganier

C'est un arbre de la famille des Sapotacées (Sapotaceae), tout comme le karité d'ailleurs. Il est endémique du Sud marocain, et ne pousse nulle part ailleurs. Cet arbre extrêmement résistant s'est remarquablement adapté à la sécheresse grandissante de cette région. Les forêts d'Arganiers s'étendent sur 800 000 hectares (environ 21 millions d'arbres), et il a été classé comme patrimoine de l'humanité par l'Unesco. Malheureusement 600 hectares disparaissent chaque année, à cause d'excès de pâturages, de déboisement (pour le bois combustible ou la construction humaine) et la désertification de cette région... Mais cela revient déjà sur une idée reçue: l'huile d'Argan est chère parce qu'elle est rare ! Les 21 millions d'arbres assurent encore de belles récoltes ! Et son prix a d'autres explications que nous verrons plus bas.

Utilisations: cet arbre millénaire, largement présent dans les mythes et légendes marocains, est indispensable aux hommes de cette région (arrière pays d'Essaouira à Agadir). Ils utilisent son bois comme combustible (très dur, il fait de l'excellent charbon de bois), ses feuilles comme fourrage, et la chair de ses fruits nourrit les animaux. Les noix (noyaux) présentes dans les fruits elles aussi s'utilisent: la coque séchée sert de combustible de chauffage, et l'intérieur (les amandons) contient la précieuse huile d'Argan.

L'huile d'Argan:

Fabrication:

fruit_x100   argan_fruis_presque_sec_300    argan_fruis_sec_300      

Le fruit ressemblant à une grosse olive, d'abord vert, devient jaune/marron lorsqu'il est mûr, puis marron foncé lorsqu'il est sec. Il doit être ramassé entier impérativement lorsqu'il est destiné à la confection des huiles (alimentaires ou cosmétiques). Pourquoi ?

Après sa rareté, voici un autre point qui doit être éclairci... on parle souvent d'huiles de mauvaise qualité (à odeur très forte) issues d'amandons digérés par les chèvres. Mais qu'en est-il exactement ? Des marocaines peu scrupuleuses iraient-elles délibérément "fouiller" les crottes de chèvres pour obtenir plus d'amandons ?

Heureusement il n'en est rien ! Comme vu plus haut il y a encore assez d'Arganiers pour une production abondante. En fait, le Maroc est un pays étonnant, où les chèvres, très friandes des fruits de l'Arganier grimpent aux arbres pour s'en délecter... elles avalent donc fruit et noyau, mais celui-ci trop dur ne peut pas être digéré, et est donc rejeter dans les excréments. Soumises au soleil brûlant, aux précipitations (rares mais fortes) et aux insectes, les crottes disparaissent assez rapidement, ne laissant alors qu'un noyau sur le sol... Pour les ramasseurs, comment savoir alors sous un arganier quels noyaux sont simplement tombés de l'arbre et quels sont ceux passés par le tube digestif d'une gourmande ?

La seule et unique parade est donc de ne ramasser QUE les fruits entiers ce qui réduit largement le rendement ! Il faut ensuite dépulper les fruits un à un, pour séparer chair et noyau (ou noix)

argan_6_noix_300

puis casser le noyau pour obtenir les amandons (3 maximum par noix) amandons_300

étapes très longues et entièrement manuelles ! Ce point explique en partie le prix de l'huile, car celle-ci devient très longue à produire. Il faut entre 1 et 3 jours de travail pour obtenir 1 litre d'huile...

Le rendement aussi joue sur le prix de l'huile: 1 hectare donne environ 800kg de noix (noyaux), qui donnent environ 40 kg d'amandons, ceux-ci permettant d'obtenir environ 18 Litres d'huile(cosmétique ou alimentaire). 1 arbre donne de 6 à 8kg de noix, et il faut 6 à 7 arbres pour faire un litre d'huile...

Les huiles d'Argan: il existe 2 sortes d'huiles: alimentaire et cosmétique. La différence ? Pour obtenir l'huile alimentaire, les marocaines font griller les amandons avant le pressage (ce qui lui donne toute sa saveur), alors que l'huile cosmétique elle est obtenue par pressage d'amandons non grillés. Préservée de la chaleur, elle conserve ainsi mieux toutes ses qualités cosmétiques.

Le pressage: il y a 2 méthodes de pressage, la méthode manuelle et traditionnelle et la méthode mécanique. Les coopératives de femmes utilisent souvent la méthode de pressage manuelle, même si parfois ce n'est plus que pour les démonstrations au public...

Méthode traditionnelle: les amandons sont écrasés avec une meule en pierre, jusqu'à l'obtention d'une pâte épaisse. Mais il faut séparer l'huile du "tourteau" (boule de pâte, contenant la chair et l'huile)... c'est le seul petit souci de la méthode traditionnelle, il faut mettre en contact l'huile avec l'eau... qui l'on sait ne font pas très bon ménage...et augmente le risque d'oxydation de l'huile.

La méthode mécanique: cette connotation pourrait être mal interprétée, surtout mise en opposition avec "méthode traditionnelle", presque exclusivement associée à gage de qualité... Je pense que l'huile d'Argan est l'exception qui confirme la règle... La méthode mécanique est une extraction à froid, par simple pressage. Elle n'entre jamais en contact avec aucune autre substance. Cela évite donc simplement le contact huile/eau, et elle peut rester très artisanale, et permettre d'obtenir une huile de très haute qualité !

C'est la manière de travailler qu'utilise Mr Houssaine, à la tête de la petite production bio que j'ai sélectionnée: Arganicas. Il a eu l'extrême gentillesse de me faire visiter sa frabrique et de me permettre de prendre des photos. Cela me permet de vous illustrer son travail, et à l'époque en tant que revendeur d'assurer une transparence optimale pour mes clientes. Je pouvais leurs proposer une huile de très haute qualité, produite en toute transparence par une entreprise familiale, qui il va sans dire, sélectionne ses noix avec le plus grand soin, et n'utilise QUE des fruits entiers dépulpés (les renseignements sur ce point m'avaient été donnés par Mr Houssaine également, c'est primordial pour lui !)

La méthode mécanique (à froid):

Au fur et à mesure que l'on casse et tri (manuellement) les amandons, ils sont assemblés dans une bassine (bleue sur la photo) machine_d_part_300 puis versés dans "l'entonnoir" en inox du dessus de la machine.

 

Par l'entonnoir, les amandons sont entraînés vers la petite presse, lente et à froid. En sortent séparément l'huile (dans le bac inox) et le tourteau (ici très sec car comportant peu de résidus d'huile et en forme de serpentin) dans le bac blanc.

     pressage  tourteau_et_huile

 

L'huile est alors récoltée et on la laisse décanter un peu. Puis elle est passée sur des filtres mécaniques (toile fine plissée) pour la débarrasser des résidus de tourteau. Enfin elle est laissée reposer, puis mise en bouteille.

Étant conditionnée dans des bouteilles en verre blanc (plus abordable au Maroc que le verre teinté ou l'aluminium), chaque flacon d'huile est vendu avec une boite de protection pour protéger l'huile de la lumière, accompagnée d'une notice.

argan_avec_boite_300

Chaque boite comporte la DLU obligatoire (date limite d'utilisation). Pour l'huile d'Argan elle est de 2 ans après pressage (bouteille fermée). Cette DLU vous donne donc la date exacte depuis le pressage de l'huile... Une fraîcheur optimale, que seule une petite exploitation artisanale peut assurer.

Qualité de l'huile d'Argan: Il y a malheureusement d'autres moyens de traitement, de production et de qualités peu respectueux de cette précieuse huile... qui n'a pas en tant que touriste tenté d'acheter de l'huile d'Argan à Marrakech ? Et subi une grande déception assez rapidement... Certains points doivent vous alerter (un peu les mêmes repères que pour le beurre de Karité):

- mon huile sent très fort: il y a plusieurs explications: soit les amandons ont été achetés "bruts" à un marchand peu regardant... qui n'a pas pris la peine de les acheter entiers et les dépulper ! Certains ont donc été digérés par les chèvres (cf plus haut) et ont donc transmis une odeur rance à l'huile.

Mais l'huile a peut-être "tournée": chaleur excessive, mauvais conditionnement, mauvaise conservation, lumière, huile laissée longtemps à l'air (donc oxydation), âge... malheureusement ces traitements altèrent gravement la qualité de l'huile !

L'huile alimentaire est beaucoup plus foncée et sent plus fort que l'huile cosmétique. Une huile alimentaire de mauvaise qualité sent assez mauvais ! Quant elle n'est pas "coupée" avec d'autres huiles...

- mon huile ne sent rien: inversement ce n'est pas bon signe non plus... L'huile d'Argan (comme le Karité) a une odeur particulière, et très reconnaissable. Elle doit être bien présente pour de l'huile de bonne qualité. Là encore il y a plusieurs explications: certains petits malins achètent (ou fabriquent) de l'huile de mauvaise qualité et la désodorisent ! Les causes multiples de "mauvaise odeur" du paragraphe précédent sont ainsi totalement masquées... et par enchantement votre huile n'a plus aucune odeur ! Mais plus aucune propriété non plus...

Votre huile peut également être "coupée" avec d'autres huiles inodores. L'odeur de l'huile d'Argan (en minorité) est alors diluée, et devient presque imperceptible... Cela se voit généralement à la couleur: l'huile d'Argan cosmétique est assez dorée, elle devient très claire si elle est coupée. Il arrive parfois que si on laisse l'huile reposer quelques jours, elle se dissocie en 2... un peu d'huile d'Argan et beaucoup d'huile X, tellement moins chère...

Une bonne huile d'Argan cosmétique a une odeur légère mais bien présente, reconnaissable entre mille. Mais celle-ci peut déplaire.. Si c'est votre cas, ne vous privez pas pour autant de ses merveilleux atouts dans vos produits, vous pouvez simplement la masquer en utilisant des HE ou des extraits, des parfums bio..

Ce post avait été écrit en mars 2010 pour présenter notre partenariat. Je l'ai simplement remanié, afin d'en garder les infos générales, qui je pense peuvent vous intéresser. Je prépare aujourd'hui un second post, sur les propriétés et les substances que contient l'huile d'Argan, pour compléter cette présentation.

Attention: les textes et les photos (que j'ai prises moi-même) appartiennent à Alternative NATURE. Il est donc interdit de les utiliser sans mon autorisation. Merci de respecter la propriété intellectuelle et photographique !

Posté par vale06 à 17:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 mai 2012

Faire ses cosmétiques..

Plongée pendant 3 ans dans l'aventure professionnelle Alternative NATURE (ex boutique en ligne de vente de matières premières et de matériel pour créer ses produits à la maison), j'avais fini par ne plus parler de ma passion, ne plus "pratiquer" la fabrication faute de temps.. Et un peu oublié que pour beaucoup, pouvoir fabriquer soi-même ses produits cosmétiques reste un mystère ! Une personne sur 2 ignore même totalement que c'est possible !

Mes ex clientes (que je salue chaleureusement et remercie encore) ont des pratiques et des connaissances étendues, je ne vais donc pas m'adresser à elle ici. Elles ont des blogs, des sites dédiés, avec des recettes complexes..

Je voudrais plutôt revenir à la base.. Pour toutes celles qui se disent "c'est trop compliqué", "j'y connais rien !" ou celles qui pensent que faire ses cosmétiques rime encore avec remèdes de grand-mères ("le masque banane écrasée très peu pour moi !").. Et leurs démontrer qu'avec quelques ingredients de base et quelques recettes simples on peut aujourd'hui faire beaucoup de choses.

Mais la question est, pourquoi faire ses produits ? Il est si simple d'aller au supermarché et d'acheter un pot de crème, un démaquillant, un gel douche.. Bio ou non, l'offre est si grande ! Et les promesses si alléchantes..

Il y a en fait plusieurs raisons de se mettre à "tambouiller" (expression des "cosméteuses" sur internet) la première étant que c'est très ludique ! À l'heure du retour au "fait maison", on redécouvre la cuisine, le pain maison, les loisirs créatifs, le potager sur le balcon.. Le "c'est moi qui l'ai fait !" est si valorisant et si agréable !

Cela vous permet aussi de choisir votre composition au gré de vos envies: telle senteur, telle couleur, telle texture, suivant la saison, le moment.. 

Autre point, primordial : maîtriser entièrement la composition ! Je vous ai parlé (voir le post sur la définition de l'INCI) des différences souvent entre ce qu'annoncent les étiquettes et les flacons de nos produits et la réalité de ce qu'ils contiennent.. Exemple une crème "à l'huile d'Argan", qui n'en contient tout bien regardé que.. 0,5 % ! Ou ceux dont on voudrait pouvoir éviter quelques ingrédients (conservateur plus ou moins sympathiques, huiles minérales, colorants ou parfums synthétiques..).

Faire ses produits, c'est du sur-mesure. Vous choisissez les ingrédients, vous en maîtrisez la qualité, vous les adaptez exactement aux besoins de votre peau, à la saison, à vos envies..

Dernier point, plus qu'important, le point de vue financier ! Non seulement vos produits faits maison vous reviendront bien moins chers, mais cela évite aussi le gaspillage. Qui n'a pas dans sa salle de bain X flacons entamés en tous genre que l'on ne fini jamais ? Texture, parfum, couleur décevantes, produit ne correspondant pas à vos attentes.. Cela n'existe plus avec des produits sur-mesures ! Sans parler en plus de l'avantage de recycler ses contenants..

Comme vous voyez les avantages sont nombreux ! Ludique, économique, écologique (anti gaspillage + recyclage), valorisant, que demander de plus ?

Mais je ne serais pas complète si j'omettais quelques précisions.

Sur le coût d'abord: chaque produit, même en y incluant des matières 1ères nobles, a un prix de revient faible (compter 3 ou 4 euros pour une crème par exemple). Mais pour débuter, il va vous falloir investir un peu. Certaines matières 1ères sont un peu chères à l'achat, comme les HE (Huiles Essentielles). Mais une fois acquises, elles vous dureront très longtemps. Quelques gouttes par produit suffisent, donc un flacon (en général vendues par 10ml) payé 7 ou 8 euros vous permettra de faire plus d'un an de produits.

Mais il reste que pour débuter il va vous falloir investir un peu: 2 ou 3 HE, autant d'huiles végétales (HV), quelques produits de base (glycérine, beurre de karité, Aloe Vera, cire ou émulsifiant, argile..) et un minimum de matériel vous seront nécessaires. 

Attention aussi à vos sources d'approvisionnement.. Le développement du concept des cosmétiques "home made" a entraîné l'ouverture de nombreuses boutiques de vente sur internet. Si une majorité est en conformité avec la législation sur les produits cosmétiques, quelques unes ne le sont pas ! Reconditionnement illégal, importations sans autorisations.. Mieux vaut se renseigner avant d'acheter !

Dernier point à signaler, la sécurité : car certaines matières 1ères végétales sont très puissantes ! C'est le cas particulièrement des HE, qui mal utilisées peuvent s'avérer TRÈS dangereuses. J'ai donc ouvert une catégorie "mises en garde", merci de les lire avant de débuter.

Alors on se lance ?

Posté par vale06 à 18:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Cosmétique..

Cosmétique: un mot, qui représente à lui seul tellement d'attentes, de promesses, de rêves parfois.. Un simple mot, pour un marché colossale de millions d'euros.. 

Ils sont hydratants, émollients, ANTI rides, cernes, tâches et autres imperfections, amincissants, mais encore démêlants, coiffants, ils nous parfument (parfum, déodorant..), s'occupent de notre sourire, nous maquillent.. 

Notre beauté, notre jeunesse, nous les confions à nos cosmétiques ! Hommes ou femmes, jeunes ou un peu moins, produits haut de gamme ou de grandes surfaces, nous avons tous nos produits préférés et nos habitudes, mais sommes souvent guidés.. uniquement par la pub.. 

Car savons nous ce qu'ils contiennent ? Réellement ? 

En savez vous plus que ce que dit la pub produit ? Le packaging étant, exceptions faites des mentions légales (INCI, adresse fabricant..) aussi de la pub.. 

Pour commencer par le commencement j'ouvre une catégorie "définitions", pour vous éclairer sur ce qu'est un produit cosmétique, sur l'INCI..

 

Posté par vale06 à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Que dit la loi ?

 Article L5131-1 du Code de la Santé Publique : "On entend par produit cosmétique toute substance ou mélange destiné à être mis en contact avec les diverses parties superficielles du corps humain, notamment l'épiderme, les systèmes pileux et capillaire, les ongles, les lèvres et les organes génitaux externes, ou avec les dents et les muqueuses buccales, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d'en modifier l'aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles".

La liste des catégories des produits cosmétiques est fixée par l'arrêté du 30 juin 2000:

  • Crêmes, émulsions, lotions, gels et huiles pour la peau (mains, visage, pieds notamment)
  • masques de beauté, à l'exclusion des produits d'abrasion superficielle de la peau par voie chimique ;
  • fonds de teint (liquides, pâtes, poudres) ;
  • poudres pour maquillage, poudres à appliquer après le bain, poudres pour l'hygiène corporelle et autres poudres ;
  • savons de toilette, savons déodorants et autres savons ;
  • parfums, eaux de toilette et eaux de Cologne ;
  • préparations pour le bain et la douche (sels, mousses, huiles, gel et autres préparations) ;
  • dépilatoires ;
  • déodorants et antisudoraux.

Produits de soins capillaires :

  • teintures capillaires et décolorants ;
  • produits pour l'ondulation, le défrisage et la fixation ;
  • produits de mise en plis ;
  • produits de nettoyage (lotions, poudres, shampooings) ;
  • produits d'entretien pour la chevelure (lotions, crèmes, huiles) ;
  • produits de coiffage (lotions, laques, brillantines) ;
  • produits pour le rasage (savons, mousses, lotions et autres produits) ;
  • produits de maquillage et démaquillage du visage et des yeux ;
  • produits destinés à être appliqués sur les lèvres ;
  • produits pour soins dentaires et buccaux ;
  • produits pour les soins et le maquillage des ongles ;
  • produits pour les soins intimes externes ;
  • produits solaires ;
  • produits de bronzage sans soleil ;
  • produits permettant de blanchir la peau ;
  • produits antirides.

Ne sont pas des produits cosmétiques :

  • Les solutions de lavage oculaire, auriculaire, nasal qui sont des dispositifs médicaux;
  • Les lubrifiants qui sont, soit des médicaments, soit des dispositifs médicaux;
  • Les compléments alimentaires à visée esthétique (embellissement de la peau, des ongles, des cheveux, appelés improprement "cosmétiques par voie orale") qui sont des produits alimentaires;
  • Les produits de tatouages qui sont des produits de consommation courante.

Pour celles désirant aller plus loin, vous trouverez sur le site de Légifrance toute la législation (obligations des fabricants, déclarations produits, import/export..). C'est un peu rébarbatif mais très instructif !

Posté par vale06 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2012

INCI

Mais qu'est-ce que c'est ? Une liste de noms bizarres, de lettres et chiffres, écrite en minuscule au dos de nos produits.. 

Et pour la majorité des consommateurs, elle est même totalement inconnue ou ignorée. À tort ! Car si en l'écrivant en si petit certains fabricants voudraient bien nous la faire oublier, l'INCI est une obligation légale. Et sans aucun doute LA chose la plus importante pour nous consommateurs..

Mais que veut dire INCI ? International Nomenclature of Cosmetic Ingredients (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques).

Afin d'harmoniser l'étiquetage des produits cosmétiques dans le monde, cette nomenclature désigne la composition exacte du produit. Car si vous regardez vos flacons, tubes et autres, ils contiennent principalement des allégations publicitaires ! "à l'huile X, contient de la vitamine Y.." mais sous quelle forme (naturelle, synthétique, extraits..) et en quelle quantité ? Tout cela, seule l'INCI nous l'indique !

Mais harmonisation internationale oblige, elle est écrite.. en latin ! Pas facile à déchiffrer donc ! Ce qui arrange bien certains fabricants !

Car en plus de nous donner la composition exacte, la précieuse INCI indique aussi la quantité de chaque composant présente dans le produit ! Point aussi primordial ! Car l'étiquette est souvent trompeuse, comme je vous le démontre dans quelques lignes..

L'INCI est donc la liste des composants, inscrits en ordre décroissant, suivant la quantité présente dans le produit. Le 1er composant étant majoritaire, le second un peu moins, et plus il sera inscrit en fin de liste, moins il y en a..

Démonstration: j'ai acheté en faisant mes courses par internet (le site ne donnant pas l'INCI.. Comme souvent !) une crème (bio) annoncée "à l'Aloe Vera". Celle-ci étant même en photo sur le packaging.. Je pouvais donc espérer que ma crème contienne bien de l'Aloe Vera et surtout, en quantité certaine..

À réception vérification de l'INCI donc.. Il y a bien noté Aloe Barbadensis (donc Aloe Vera en latin).. Mais presque en fin de liste ! Le dosage est donc obligatoirement très faible !..

Sachant que les 3 (ou maximum 4) premiers composants représentent 80 à 90% du produit (je détaillerai ce point important dans un futur post), ma crème ne doit contenir que très peu d'Aloe Vera... Et le fait d'acheter bio n'est en rien une garantie sur ce point..

Vous comprendrez maintenant la nécessité d'apprendre un minimum à déchiffrer cette fameuse INCI ! Certains sites présentent des "traducteurs", je crois même qu'il existe une appli pour téléphone. Le livre de Rita Steins comporte un lexique, annoté d'évaluations (produit naturel ou synthétique, "écofriendly" ou non..). Sans apprendre le latin ni traduire toute l'INCI, en regardant simplement les 3 ou 4 premiers composants d'un produit vous aurez déjà une bonne idée de sa formulation.

Donc même perdue au milieu d'allégations en tous genres et lisible à la loupe, cherchez la, car seule l'INCI vous livre ce que contient exactement votre produit et en quelles quantités ! Cela vaut donc la peine de chercher à la décrypter non ?

Posté par vale06 à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un retour dicté par la passion

Je ne sais pas si, plus d'un an après l'arrêt de la boutique de vente en ligne il y aura encore quelques lectrices, mais ma passion pour les cosmétiques naturels et les matières 1 ères nobles est toujours intacte, et me donne à nouveau envie de reprendre le blog..

Je vais m'adresser à celles qui me connaissaient, clientes, et anciennes copines du net. Je leurs dois des explications sur la fermeture, et ce silence d'un an..

Plus généralement, cela me permettra aussi de me présenter aux (éventuelles ?) nouvelles lectrices.

Passionnée depuis longtemps par le naturel, le bio, le fait maison, et plus particulièrement par les matières 1ères cosmétiques (huiles végétales, huiles essentielles, karité..), j'ai décidé en 2007 d'en faire mon activité. 

J'ai donc ouvert une boutique en ligne, afin de vendre les matières 1ères pour créer ses cosmétiques à la maison.

Nous n'étions alors que quelques uns à croire en ce concept nouveau (venu d'outre atlantique), et les sceptiques étaient nombreux ! Fabriquer ses produits cosmétiques ?? Ces compositions si complexes et mystérieuses que nous vendent les marques à grand renfort de publicité seraient-elles possibles à recréer à la maison ? Et pourquoi perdre du temps à les faire alors qu'il est si simple d'acheter un pot de crème en grande surface ?..

Mais forte de mes convictions, j'ai ouvert Alternative NATURE. Et les clientes ont été au rdv, je ne les remercierai jamais assez. Petit à petit le concept "a pris", de nouveaux blogs, puis de nouveaux sites de vente ont vus le jour.

Tout cela aurait dû me ravir me direz vous.. Oui mais.. Il y a aussi eu l'envers du décor..

En effet, en devenant professionnelle, j'ai petit à petit eu l'impression de perdre mon droit de parole "libre".. Comment en effet dénoncer les pratiques de certains nouveaux vendeurs en étant concurrente ? Comment critiquer certaines matières 1ères (fragrances synthétiques, colorants artificiels..), qui même si je ne les vendais pas étaient présentes chez certains concurrents ? Comment refuser d'entrer dans la "course aux nouveautés" que réclamait une activité commerciale rentable ?...

Mais il n'y a pas que la perte de mon droit à la parole.. Moi qui aime par dessus tout partager ma passion, parler de ces matières 1 ères que j'aime tant, conseiller, je me suis vite rendue compte que le gros de mon travail était.. De préparer des colis ! J'avais quelques clientes par mail, je faisais quelques articles pour le site ou le blog, mais 90% de mon temps se passait dans les cartons ! Beaucoup moins épanouissant que ce que j'avais imaginé !

Et je dois bien avouer que le côté financier a aussi pesé sur la décision de fermeture.. Le développement du concept a engendré l'expansion de certaines boutiques, qui sont devenues à mes yeux des "supermarchés" en ligne (avec leur force de vente, des prix de gros impossibles à tenir, la course aux nouveautés dont je parlais plus haut, les promos permanentes.. Au risque de perdre de vue la qualité..), avec lesquels il devenait impossible de rivaliser.

Sans parler d'un tas de nouveaux très petits sites, travaillant totalement dans l'illégalité ! Par méconnaissance de la législation (très stricte) sur les produits cosmétiques ou par appât du gain, certains ont ouvert des boutiques de vente ne respectant en rien cette législation.. Sans les frais de mise en conformité il est facile d'avoir des prix bas.. Sans le savoir, les clientes achètent des produits reconditionnés on ne sait ni où ni comment (en tout cas hors labo donc sans l'hygiène requise pour des matières 1ères par essence pures, sans conservateurs, donc facilement altérables), sans traçabilité, importées sans aucune formalité, conservées sans chambre froide...

Là encore comment lutter avec des prix bas car sans frais de labo, de droits d'import, sans achat de matériel lourd...

Et comment informer mes clientes du danger ?? Impossible de critiquer la concurrence !

Vous l'aurez compris, le temps passant je ne me reconnaissais plus du tout dans cette activité. Trop besoin de garder mon indépendance et mon droit à la parole, refusant cette course perpétuelle à la nouveauté (des recettes simples, faites de matières 1ères nobles et de haute qualité, sans fioritures ou "gadget", voilà ma façon de concevoir la cosmétique "home made"), besoin de partager mes connaissances, de pouvoir dénoncer les dérives de ce secteur..

Tout cela m'a donc décidée à fermer le site de vente fin 2010. Et, je dois l'avouer un peu déçue par tout cela, à me tourner vers d'autres activités. Mais en gardant au fond de moi cette passion intacte !

Et c'est aujourd'hui elle qui me pousse à revenir.. Mais juste par ce blog, en tant que simple particulier, partageant sa passion et ses connaissances.. Exit l'impossibilité de parole, la course à la rentabilité, les colis.. 

J'ai envie à nouveau de vous parler de ce que j'aime ! Faire des produits simples, vous parler des "basiques" que j'affectionne tant, de petits producteurs, partager des recettes faciles et abordables par toutes.. Mais aussi vous informer, critiquer ce que je trouve criticable..

Je vais revenir sur les fondamentaux, afin de m'adresser aux novices, et plus généralement à toutes celles pour qui cosmétique rime encore trop souvent avec potion magique et secret des grands groupes..

J'espère que quelques lectrices seront à ce nouveau rdv, afin que nous partagions une passion commune, ou simplement attiser la curiosité de certaines et leurs faire découvrir le monde merveilleux des cosmétiques "home Made".

Posté par vale06 à 16:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 décembre 2009

Enfin des fragrances 100% naturelles et Bio !

                             bouteille_parfum

Beaucoup d'entre vous peinent à parfumer leurs produits... nous n'avions jusqu'à maintenant pas beaucoup de solutions: huiles essentielles, absolues, ou fragrances chimiques ! Et un produit sans odeur ne fait pas "fini"...

Personnellement je suis contre les fragrances chimiques, tout d'abord car comme leur nom l'indique, elles sont chimiques ! Mais surtout nous ne savons pas du tout de quoi elles sont composées, comment elles sont fabriquées, certaines sont très allergisantes, et souvent malheureusement testées sur les animaux !!! La majorité d'entre elles d'ailleurs sont interdites en France (attention on en trouve malheureusement en vente ! Ce qui est totalement illégal, et surtout à vos risques et périls en cas de soucis...), n'ayant pas les autorisations et la conformité EU.

Mais pour en avoir discuté avec certaines clientes, une crème, un lait, un bain moussant etc sans odeur est un peu triste... Et on a vite fait le tour des HE et absolues... Certaines donc utilisent des fragrances pour remédier à cela, puisqu'il n'y avait aucune autre alternative.

Mais nous avons enfin trouvé une solution ! Des parfums (ou fragrances) 100% naturels, certifiés Bio ! Composés à base de molécules d'HE et d'extraits CO2, ces petites merveilles fabriquées à Grasse vous enchanteront ! Nous vous proposons 6 senteurs originales : Fleur de pommier, White Lotus, Grenade, Lemon Verbena, Fruity Chypre et Geneviève. Certaines fruitées, d'autres fleuries, ou encore sucrées comme des bonbons, ou épicées, il y en a pour tous les goûts et toutes les occasions !

Mais comment sont-elles créées ? Comme un "vrai" parfum, par associations de senteurs (notes de tête, de coeur et de fond). Les molécules odorantes des HE et des extraits CO2 sont d'abord isolées, puis remixées pour construire la fragrance finale. Ce ne sont pas des simples senteurs de fruit ou de fleur (comme les extraits aromatiques ou les absolues), mais bien des compositions parfumantes originales.

Ces parfums sont très concentrés, car ils ne contiennent pas d'alcool, ni autre solvant. Ce sont des fragrances pures. Très peu suffit donc pour parfumer un produit, quelques gouttes, ajoutées en fin de préparation (le dosage peut varier de 0,1% à 1% grand maximum).

Découvrez dés à présent votre fragrance préférée sur le site ! Pour vous aider un peu, nous avons donné des indications de senteurs pour chacune. Mais un parfum est vraiment délicat à décrire exactement, seule l'expérience pourra vous aider à choisir ! Vous n'aurez plus qu'à laisser parler votre imagination pour créer des produits délicieusement parfumés, ou simplement des parfums (solides, liquides, en ajoutant de l'alcool ou d'autres solvants...). Vos cadeaux de noël vont en épater plus d'un !

Posté par vale06 à 20:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]